Au cœur de la cité Guînoise, la Tour de l’Horloge a été édifiée sur une motte féodale.

Tour de l'horloge Guines | OTPO
Tour de l'horloge Guines | OTPO

Histoire

La motte féodale d’origine fut édifiée en 928 par Sifrid Le Danois (fondateur de la dynastie des Comtes de Guînes) afin d’assurer la défense de la ville de Guînes.
Sur cette motte furent successivement construit un donjon, puis une maison forte, où une horloge fut installée en 1630, et une cloche en 1634 pour donner les heures à l’ensemble de la ville et aux travailleurs des champs.

À partir du XVIème siècle et jusqu’à l’Edit de Marly en 1765, Guînes dépend administrativement et judiciairement de Calais. Cette situation n’est pas du goût des notables guînois qui aspirent à l’indépendance communale. Signe visible de cette volonté d’autonomie : la construction de la Tour de l’Horloge en 1763, financée par Pierre Lenoir.

Un centre d’interprétation

Depuis quelques années, un espace a été entièrement consacré à l’Histoire de la Ville de Guînes. Ce centre d’interprétation ludique a pris place au pied de la Tour de l’Horloge, et le musée en a été baptisé de son nom. Ici, vous découvrirez les origines de la ville, sa grandeur médiévale ainsi que le célèbre Camp du Drap d’Or.

Rue du Château
62340 GUINES
Téléphone : 03 21 19 59 00
Contact e-mail : contact@tour-horloge-guines.com
Site web : www.tour-horloge-guines.com