Sur l’assise de l’ancienne voie ferrée de la ligne Calais-Anvin, vous pourrez vous balader en toute sécurité entre Guînes et Coulogne et ainsi découvrir les habitants du marais.

 

Départ : Parking Dynamite de Guînes – rue Baudouin ou Chemin de contre halage à Coulogne

Le Parcours de la Véloroute des Marais

Curiosités : 

Le canal – Une voie d’eau stratégique : la présence de l’eau servit dans un premier temps à des fins militaires. On imagine aisément le drakkar de Sifrid le Danois s’aventurer, en 928, dans le lit de la rivière, au milieu des basses terres recouvertes d’eau. Il foulait atteindre et s’approprier Guînes, premier lieu dominant de la région. En 1540, les anglais utilisèrent le transport par voie d’eau afin d’amener les matériaux nécessaires au renforcement du château de Guînes.

Plus tard, les protestants calaisiens empruntèrent les coches d’eau (grandes barques pour emmener des voyageurs), ils venaient régulièrement assister à l’Office du Temple de Guînes.

La rivière de Guînes devint rapidement une voie de transport de matériaux et marchandises en raison de l’isolement relatif de Calais.

A découvrir sur votre parcours :

Carex : C’est une espèce présente dans les lieux marécageux et au bord des eaux que vous rencontrerez au cours de votre balade. Cette plante très cespiteuse forme de grosses touffes sur des touradons. Les touradons sont des mottes formées par les parties anciennes de la plante.

Les vaches Highlands : peut-être aurez-vous la chance de croiser des vaches à cornes que l’on n’a pas l’habitude de croiser par chez nous : il s’agit des vaches Highlands. D’origine écossaise, elles ont pour mission de pâturer les zones marécageuse.